Les leaders des deux principales formations politiques centristes françaises, François Bayrou et Jean-Louis Borloo, ont officialisé mardi leur décision de former une nouvelle alliance politique dénommée "UDI-MoDem : l'Alternative". Ce rassemblement a pour ambition affichée de "renouveler la vie politique" hexagonale, en insufflant un regain de vie au centrisme, dans un contexte où les deux grands partis de droite (Union pour un mouvement populaire ou UMP) et de gauche (Parti socialiste ou PS) semblent perdre de leur popularité et influence. Le président du MoDem (Mouvement démocrate), François Bayrou, candidat à trois reprises aux élections présidentielles, y compris en mai 2012, où il avait appelé à voter pour l'actuel président socialiste François Hollande, a annoncé "l'alliance de deux mouvements politiques qui ont compris que, séparés, ils ne pèseraient pas grand chose". Quant à l'autre moitié de ce mariage politique, Jean-Louis Borloo, qui avait exercé les fonctions de ministre de l'Ecologie au sein du précédent gouvernement de droite (2007-2012), il a insisté sur le positionnement de "l'Alternative" dans l'opposition au gouvernement socialiste actuellement au pouvoir.