Le président iranien Hassan Rohani a déclaré lundi que son gouvernement n'était pas «optimiste» sur l'issue des négociations nucléaires avec les grandes puissances qui doivent reprendre jeudi à Genève, a rapporté l'agence officielle Irna. «Le gouvernement n'est pas optimiste à propos des Occidentaux et des négociations en cours, mais cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas garder espoir pour régler les problèmes» provoqués par les sanctions économiques occidentales, a déclaré M. Rohani en recevant une délégation de députés iraniens. «Mais il ne faut pas s'attendre à ce que les problèmes soient réglés en peu de temps», a-t-il ajouté, affirmant que le gouvernement était «concentré pour obtenir la levée des sanctions injustes contre l'Iran».