Le journal hébreu Yediot Ahronot a rapporté, vendredi ۱۸ octobre ۲۰۱۳, d’un haut - gradé israélien que l’armée de l’occupation sioniste se montre inquiète de voir les opérations de résistance contre elle et contre les colons en Cisjordanie en augmentation.
Des généraux de l’armée de l’occupation sioniste croient, ajoute le journal, qu’il y a déjà une montée remarquable, en nombre et en qualité, de ces attaques menées contre les Israéliens en Cisjordanie. Cela est le résultat du climat politique qui y règne; le Palestinien n’y voit aucun horizon. L’armée de l’occupation sioniste a donc mis une série de mesures afin de faire face à toute éventualité sur le terrain, dévoile ledit général.Un peu d’espoirCette crainte se répète ces derniers temps, remarque de son côté le centre Al - Quds d’études des affaires israéliennes, surtout dans la direction militaire du Centre. Pour atténuer le climat sombre, des ordres ont été donnés aux services de renseignements leur demandant d’opérer des mesures politiques avec les Palestiniens de Ramallah afin de semer un peu d’espoir. Alaa Ar - Rimawi, directeur du centre d’Al - Quds, note que l’état d’urgence est arrivé à son comble, suite aux tirs de feu et à la mort de soldats de l’armée de l’occupation sioniste, ce dernier mois.ObservationsL’assaut donné à une caserne israélienne, au nord de la ville occupée d’Al - Quds(Jérusalem), a encore plus perturbé les services de renseignements israéliens, poursuit Ar - Rimawi. Le centre Al - Quds remarque les points suivants: ۱ - Les opérations de résistance passées en Cisjordanie sont populaires. Elles ne sont supervisées par aucune organisation. Cela indique que de telles opérations pourraient s’élargir ici et là. ۲ - Depuis un an, l’environnement populaire palestinien est de plus en plus propice à des manifestations de protestation, aussi bien en Cisjordanie que dans la ville sainte d ' Al - Quds. Les occasions ne manqueront donc pas pour de chauds affrontements. ۳ - Les Palestiniens qui mènent les négociations commencent à ne plus y croire. Les voix appelant à élargir l’affrontement politique avec les forces sionistes d ' occupation commencent à avoir un grand nombre d’adeptes. ٤ - L’autorité de Ramallah continue à considérer tout affrontement avec les occupants sionistes comme une ligne rouge à ne pas dépasser. Elle voudrait par tous les moyens garder un état de calme. Cette volonté freine pour le moment l’élargissement des affrontements avec les occupants sionistes. ۵ - Les mouvements palestiniens, le Hamas principalement, le mouvement du Djihad Islamique et le Front Populaire, n’ont pas un rôle populaire actif en Cisjordanie, au contraire de ce qui a été le cas à l’époque de l’Intifada d’Al - Aqsa en ۲۰۰۱ et de la Première Intifada en ۱۹۸۷.