Depuis le coup de file échangé entre Rohani et Obama, …
Al Arabiya n ' a qu ' une seule obcession: dénoncer le rapprochement possible entre l ' Iran et les Etats Unis. Très récemment son site s ' est fixé un nouveau objectif: accuser l ' Iran de vouloir nouer des liens avec Israël!! l ' éditorialiste du site vient de publier un article qu ' il intitule " les faux pas des Etats Unis dans la région " où il dénonce tour à tour " les erreurs américaines " en Syrie, en Egypte, en Afghanistan en Palestine … avec toujours en toile de fond l ' ombre imposante de " l ' Iran chiite ", prompt toujours " à couper l ' herbe sous les pieds de Riyad ". l ' auteur débute son article avec un proverbe arabe " le scepticisme est le signe de la raison " avant de prendre pour cible la politique arabe d ' Obama: " personne ne peut douter désormais, avec ce qui s ' est passé ces dernières semaines que le monde arabe occupe désormais le bas de la liste des priorités américaines. La crise syrienne a été de loin l ' épreuve la plus douloureuse qui a porté au grand jour cette réalité. Mais la Syrie n ' est qu ' un exemple parmi tant d ' autre. En Palestine, en Egypte, le comportement de Washington est duel ". L ' auteur n ' évoque évidemment pas la connivence saoudo israélienne qui a porté les plus grandes préjudice à la cause palestinienne et ne s ' intéresse pas non plus à l ' aspect quelque peu grotesque du coup d ' état que Riyad a financé en Egypte au risque de plonger la plus grande nation arabe dans une longue periode d ' instabilité et de conflits fratricides! et l ' auteur de poursuivre: ".. et que dire de cette ouverture qu ' affiche Obama à l ' égard de l ' Iran qui est le signe le plus manifeste des défaillances de la politique moyen orientale du chef de la Maison Blanche(!!) … les Etats Unis ont réduit la question de liens avec Téhéran au seul dossier nucléaire, ce qui revient à dire que ni Israêl ni les Etats Unis ne se déplaisent pas à ce qu ' une formule soit trouvée pour partager à l ' amiable avec l ' Iran leur influence future dans la région!! ce partage pourra avoir lieu à condition que l ' Iran renonce à son arme nucléaire. au regard de ce qui se passe actuellement, on peut très bien dire que ce partage est à la portée des iraniens et des américains. pusiqsue l ' Iran a dors et déjà dans son giron, l ' Irak, la Syrie et le Liban(!!!) Certes les américains ont une vision plus négative face à cette extension de l ' influence iranienne mais ils se disent réalistes et sont prêts à aller jusqu ' au bout pour s ' entendre avec les Iraniens, il est donc grand temps que l ' Arabie saoudite se réveille et qu ' il fait face à la réalité telle qu ' elle existe et non pas telle qu ' il veut qu ' elle soit! les Etats Unsi sont tout près à un grand deal avec l ' Iran, un deal qui exclut les pays arabes " L ' auteur de ces lignes oublient toutefois de souligner l ' alliance stratégique qui a été de puis des décennies celles de l ' Arabie saoudite avec les Etats Unis, l ' alliance qui continue en dépit de ces mouvements d ' humeur à exister. Une dernière manifestation de celle - ci est le contrat de vente d ' armement pour quelques ۱۱ milliards de dollars que Rioyad et Abou Dhabi viennent de signer avec les Etats Unis. en effet ce qui gêne Al Arabiya et ses analystes est moins la nature équivoque des politiques d ' Obama que le changement de direction apparent que prend ce politique. Une ouverture envers l ' Iran est dans cette optique la pire calamité qui puisse arriver aux " arabes ". Et si les " arabes finissaient enfin par ouvrir leurs yeux, par chercher leurs intérêts non pas du côté des allinaces avec les puissances extrarégionales mais à l ' intérieur même de la région?