Les opposants au coup d’Etat en Egypte qui avait comme conséquence la destitution de Mohamed Morsi en juillet, ont averti mercredi que ce pays se trouvait au seuil d’une guerre civile.
Wael Qandil, journaliste et l’ancien rédacteur en chef du quotidien Al - Shorouk a déclaré dans une interview à Genève que le régime actuel poussait le pays depuis son coup d’Etat vers la guerre civile. Il a ensuite mis en garde quant à la répression des partisans des Frères musulmans avant d’ajouter que cela pourrait mener au démembrement du pays. D’autre part, après des mois de troubles en Egypte, des officiers de l’armée tentent de persuader Abdel Fattah Al - Sisi de se porter candidat à la présidentielle. A la suite des protestations d’envergure contre Morsi, président élu dans des élections face à Ahmed Sharif, l’armée égyptienne dirigée par Abdel Fatah Al - Sissi, l’a renversé.