La Russie accuse les principaux membres des « Amis de la Syrie», réunis mercredi à Londres, de tenter de remettre en question toutes les dispositions majeures du communiqué de Genève adopté le ۳۰ juin ۲۰۱۲, et de fausser les bases de la future conférence de Genève - ۲.
" Avant cet événement, on nous a dit que leurs discussions seraient menées exclusivement sur la base du communiqué de Genève. Toutefois, ils sont allés bien au - delà de ce document dans une tentative pour réviser ce communiqué selon les besoins politiques(de l ' opposition radicale syrienne) ", a déclaré mercredi le porte - parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexander Loukachevich dans un communiqué en ligne. Il s ' agit d ' une menace à peine voilée de revenir à l ' usage de la force, ce qui est absolument inacceptable, a déclaré M. Loukachevich. Lors de la réunion de Londres, les participants ont de nouveau accusé le gouvernement syrien d ' utilisation d ' armes chimiques, a - t - il ajouté. Cela est en contradiction avec la résolution ۲۱۱۸ du Conseil de sécurité de l ' ONU, a souligné le diplomate russe. Moscou a fait valoir que ses partenaires occidentaux avaient tenté sans succès de persuader les différents groupes d ' opposition syrienne de participer à la conférence Genève - ۲ sous l ' égide de la Coalition nationale.