Le document de synthèse de la conférence du groupe des «Amis de la Syrie» à Londres est une menace mal dissimulée de revenir au scénario consistant à utiliser la force contre Damas, ce qui est tout à fait inacceptable.
C’est ce qu’a déclaré mercredi Alexandre Loukachevitch(photo), le porte - parole du ministère russe des Affaires étrangères. Selon lui, le principal objectif cité dans le document est le changement de régime à Damas. La Coalition nationale des forces de l’opposition deviendrait alors le seul représentant légal du peuple syrien.«Moscou estime que le groupe des “Amis de la Syrie” cherche à provoquer Damas pour qu’il saborde la conférence de paix Genève ۲, à faire pression sur l’émissaire de l’ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie Lakhdar Brahimi et à devancer la réussite de ses efforts diplomatiques», souligne Alexandre Loukachevitch.