Les ministres du Commerce des ۲۸ Etats - membres de l ' Union européenne(UE) ont approuvé récemment, lors de la réunion du Conseil des Affaires étrangères de l ' UE,
un mandat autorisant la Commission européenne à entamer des négociations en vue d ' établir un accord bilatéral d ' investissement avec la Chine prévoyant la protection des investissements comme une mesure donnant un meilleur accès au marché pour les investisseurs des deux parties. Ces négociations sont au programme du Dialogue économique et commercial de haut niveau Chine - UE prévu le ۲٤ octobre à Bruxelles. Et selon un communiqué de l ' UE, ces négociations devraient être conclues au plus tard deux ans et demi après leur lancement, qui est prévu lors du prochain sommet Chine - UE en novembre prochain. Souffrant des impacts concrets de la crise financière mondiale depuis ۲۰۰۸ et de ceux de la crise de la dette dans la zone euro depuis ۲۰۱۰, l ' UE, la plus grande communauté économique au monde, devrait déployer davantage d ' efforts pour encourager les investissements étrangers et le commerce et promouvoir la création d ' emplois et la croissance économique afin de rétablir la confiance des marchés et de relancer l ' économie. L ' immense marché qu ' offre la Chine, la deuxième économie du monde et le deuxième partenaire commercial le plus important de l ' UE, fournirait d ' énormes opportunités en la matière. En parallèle, la Chine, le plus grand pays en voie de développement qui a connu un léger ralentissement de sa croissance en ۲۰۱۲ et une atténuation progressive des retombées découlant de son adhésion à l ' OMC il y a presque ۱۲ ans, a également besoin de s ' impliquer davantage dans l ' établissement de nouveaux critères, règles et structures dans le domaine du commerce international. Les relations entre la Chine et l ' UE ne cessent de se développer dans le domaine de l ' investissement, mais elles affichent encore un énorme potentiel. Selon la Commission européenne, ۲% seulement de l ' investissement direct à l ' étranger(IDE) de l ' UE est destiné à la Chine continentale, contre ۳۰% aux Etats - Unis, et ۱% seulement de l ' IDE chinois arrive en Europe, alors que ۲۰% sont destinés aux Etats - Unis. Les pourparlers euro - chinois sur les accords d’investissements se sont presque institutionnalisés et ont aujourd’hui une importance stratégique. Une telle ambiance ne se laissera pas effectivement influencer par des questions telles que les droits de l’Homme. En dehors des résultats que pourraient avoir ces négociations, l’Europe a déjà admis que la Chine s’est non seulement transformée en un grand acteur sur la scène mondiale, mais qu’en raison de son étendue géographique et de sa croissance économique élevée, elle serait en mesure de peser de tout son poids sur les équations régionales et internationales.