L ' ambassadeur des Etats - Unis, David Hale, a indiqué que son pays cherchait à augmenter les aides qui permettraient au Liban d ' assumer le fardeau des déplacés syriens, estimant qu ' il fallait trouver une solution politique à la crise qui secoue la Syrie depuis deux ans et demi.
M. Hale s ' est rendu lundi au siège du secrétariat général du ۱٤ Mars, où il a rencontré les députés Marwan Hamadé, Dory Chamoun et Antoine Saad, l ' ancien député Samir Franjieh et le coordinateur du secrétariat général du ۱٤ Mars, Farés Souaid. Différentes affaires d ' ordre local et régional ont été au menu des discussions. Les députés ont également exprimé leur attachement à l ' accord de Taëf et au respect des résolutions internationales, notamment la ۱۷۰۱. L ' ambassadeur a expliqué, à l ' issue de la rencontre, que les pays membres permanents de l ' ONU aspiraient à la stabilité et à la prospérité du Liban, loin de la crise syrienne. " Les Etats - Unis réalisent que l ' afflux de réfugiés syriens constitue un grand fardeau pour le Liban. Par la suite, nous cherchons à augmenter nos aides à ce titre ", a - t - il noté. Il a toutefois souligné que son pays était conscient que " l ' argent seul n ' apportait pas de solution " et qu ' il était désormais nécessaire de " trouver une solution politique et permanente à la crise syrienne, conformément à la Déclaration de Genève ". " Pour les Etats - Unis, il est clair que le régime de[Bachar] el - Assad doit s ' en aller ", a - t - il conclu.