L’unité spéciale de la défense cybernétique du ministère britannique de la Défense, qui vient d’être mise sur pied, va recruter des hackers professionnels.
Le général Mickael White, chef de l’unité spéciale de la défense cybernétique de la Grande - Bretagne, a déclaré, lundi soir, à l’antenne de la chaîne BBC, que même les hackers, ayant été condamnés auprès des tribunaux britanniques, pourraient être recrutés au cas où ils réussiraient à traverser les filtres sécuritaires. « L’unité spéciale de la défense cybernétique se focalise essentiellement sur les capacités professionnelles des hackers au lieu de leurs caractéristiques personnelles», a déclaré le général Mickael White. En même temps, le ministre britannique de la Défense, Philip Hammond, a défendu le recrutement des hackers par l’unité spéciale de la défense cybernétique. « L’unité spéciale de la défense cybernétique est en mesure de lancer des attaques cybernétiques ciblées contre les réseaux de communication, les armements atomiques et chimiques, les avions, les navires et d ' autres hardwares de l’ennemi», a souligné Philip Hammond. Passant en revue les stratégies de la sécurité nationale, le gouvernement britannique considère la lutte contre les menaces cybernétiques aussi importante que la lutte contre les menaces terroristes et les catastrophes naturelles.