Des milliers de lycéens protestant contre les expulsions de Leonarda et Khatchik défilent entre la place de la Bastille et Nation, à Paris.Pour la deuxième journée consécutive, plusieurs milliers de lycéens manifestent, vendredi 18 octobre, à Paris pour protester contre l'expulsion de France de la collégienne d'origine kosovare Leonarda Dibrani et d'un lycéen arménien de 19 ans, Khatchik Kachatryan. Les manifestants se sont rassemblés sur la place de la Bastille à l'appel de l'Union nationale lycéenne (UNL) et de la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (Fidl) pour défiler jusqu'à celle de la Nation, sous la surveillance d'un important dispositif policier. Dès la matinée, les accès à une vingtaine de lycées parisiens étaient bloqués, a indiqué la FIDL. "Sur Paris, une vingtaine de lycées sont mobilisés", a déclaré un responsable du syndicat, qui ne souhaite pas donner son nom. Devant ces établissements, dont les entrées sont partiellement bloquées, des groupes d’élèves sont rassemblés. Sur le plan politique, des parlementaires français réclament le départ du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls. Pour la CGT, syndicat général du travail, l'application de la circulaire de novembre 2012, sur l'admission exceptionnelle au séjour des personnes étrangères en situation irrégulière, pose un vrai problème.