Le nombre de touristes musulmans se rendant en Australie est en perpétuel augmentation. Ainsi, les districts de Sufers Paradise et Broadbeach veulent leur offrir les meilleures conditions d’accueil. C’est en ce sens que le maire Tom Tate tient à appliquer diverses mesures. Parmi elles, nous pouvons citer l’augmentation du nombre de salles de prières, de restaurants Halal ainsi que l’ouverture tardive des commerces durant le mois de Ramadan. C’est ainsi que le maire a déclaré que « si nous voulons être une destination véritablement mondiale, alors nous devons penser à ces choses ». Les décisions du maire sont bien réfléchies. En effet, ce sont près de 20 000 touristes musulmans qui se rendent en Australie chaque année. Le nombre est considérable et par conséquent, le pays se doit de bien accueillir ses convives. De son côté, Hussain Baba, secrétaire de l’ISGC (Islamic Society of Gold Coast) a demandé à ce que « des endroits pour prier dans les zones commerciales » soient mis en place pour la communauté musulmane. Il a ajouté que « ce n’est pas seulement pour les touristes du Moyen Orient mais les groupes musulmans chinois, les Indonésiens et les Malaisiens ». L’Australie tient donc à améliorer les conditions d’accueil des musulmans. De plus en plus de pays investissent dans le tourisme musulman qui représente une manne financière considérable et croissante.