L ' hebdomadaire «Jane ' s Defence» spécialisé dans des questions militaires, a estimé que " la puissance balistique iranienne se distingue non seulement par une gamme de missiles très performants mais aussi par des lanceurs de missiles tout aussi puissants ".
En effet, dans un article publié sur son site internet, concernant les capacités des lanceurs des missiles iraniens, la revue affirme que " les lanceurs iraniens sont en mesure de déplacer et de lancer rapidement les missiles à combustible solide. Les missiles israéliens Arrow du système de defense antimissile Dôme de Fer ne peuvent certainement pas faire face à tous les missiles iraniens. " Et de poursuivre: " Par conséquent, Israël subira en cas de guerre des frappes décisives ". Citant l ' ancien commandant en chef des forces navales américaines et commandant de l ' opération «Tempête du Désert», la revue ajoute: " Le recours à des lanceurs sophistiqués est le point fort des Iraniens dans une confrontation militaire avec Israël. Ces lanceurs donnent aux missiles iraniens la capacité de pénétrer puis traverser le «Dôme de Fer». La stratégie balistique iranienne en partie fondée sur la puissance des lanceurs est certainement plus réussie que celle des Etats Unis liés aux boucliers anti - missile ". Ce commandant de US Navy souligne: " En plus de la performance des missiles iraniens, les Iraniens ont travaillé sur les lanceurs. Le tir simultané des missiles balistiques vu la capacité du déplacement rapide des lanceurs réduit les risques pour chaque missile d ' être intercepté et diminue en même temps l ' efficacité du Dôme de Fer d ' Israël. Parmi les missiles iraniens les plus redoutables, Sejil: un missile d ' une portée de ۲۰۰۰ kilomètres ayant une forme bisphérique et à combustible solide et qui de l ' aveu des experts américains est capable de transporter des ogives plus lourd. C ' est le missile qui en cas d ' une future guerre contre l ' entité sioniste est capable de paralyser le système de défense antimissile israélien Dôme de Fer. Par ailleurs, le contre - amiral Habibollah Sayyari, le commandant en chef des forces navales iraniennes, a déclaré, que " le destroyer «Lavan» a été reconstruit par des experts iraniens, alors que le pays subit les lourdes sanctions américaines et européennes ", avant d’ajouter que " les experts des forces navales ont procédé à des restaurations totales de plusieurs autres projets, qui seront, également dévoilés le ۲۸ novembre ". Au sujet des affrontements des forces navales iraniennes contre les pirates qui s’en sont pris aux bateaux pétroliers et gaziers iraniens, Sayyari a ajouté que " ces ۱۵ derniers jours la flotte iranienne a fait vigoureusement face aux pirates dans les mers libres ". Le commandant en chef des forces navales iraniennes a précisé que " les pirates utilisent de nouveaux armements et menacent les lignes de communications de l’Iran et du monde. Pourtant, dans les deux incidents survenus à l’entrée du détroit de Bab el - Mandeb, les forces iraniennes ont agi seules et sans la coopération des pays de la région ".