Le chef des Forces libanaises, Samir Geagea, est confiant que les fermes de Chebaa reviendront dans le giron de l’Etat libanais. Toutefois, il est sûr que ce n’est pas la Résistance qui les récupèrera «mais le nouveau pouvoir syrien, car le régime actuel va tomber tôt ou tard». «Il n’y a aucun doute là - dessus, tous le savent, y compris les Russes», dit - il.
Selon M. Geagea, «il suffit que le Liban et la Syrie signent un document attestant de la libanité des fermes de Chebaa, qui serait ensuite envoyé aux Nations unies, pour que cette région tombe sous la coupe de la résolution ٤۲۵ de l’Onu. Israël sera alors contraint de se retirer», a - t - il prétendu. Et M. Geagea de poursuivre: «Nous voulons que les Libanais et les générations futures profitent du pétrole alors que d’autres veulent le transformer en nouvelles lignes de démarcation avec Israël. Cela n’aboutira certainement pas à la défaite d’Israël. Le dossier du pétrole est utilisé pour donner une légitimité aux armes illégales et à l’axe de la résistance». Le chef des FL a rejeté ce qu’il a appelle l’équation de(sayyed Hassan) «Nasrallah, c’est - à - dire les installations pétrolières libanaises contre les installations pétrolières israéliennes». «Cela équivaut à confisquer le droit du peuple et de l’Etat libanais à défendre leurs droits, surtout qu’ils disposent de suffisamment d’outils diplomatiques et juridiques pour le faire. Je suis concerné par le pétrole plus qu’eux mais cela ne signifie pas que je doive porter les armes pour le défendre», selon ses propres termes.