La personne de Bandar Ben Sultan, le puissant chef du renseignement saoudien!
Al Khabar press, vient de publier un rapport qui met l ' accent sur la ' vive opposition ' de Bandar à toute forme d ' amélioration des relations entre Riyad et Téhéran. il s ' oppose aussi à ce que le président iranien, invité par le roi Abdellah se rende en pélerinage de la Mecque, ce qui pourrait marquer un début de reprise entre les deux capitales. " En Syrie, Bandar est allé d ' échec en échec et ses défaites, il les met sur le cvompte de l ' Iran et de la Russie et il ne veut à aucun prix voir Téhéran et Washington se rapprocher. le coup defile Obama / Rohani a ravivé ses craintes " " Bandar qui a tout fait pour accuser Assad d ' avoir gazé son propre peuple et puis pousser à une action militaire US contre la Syrie se sent surtout vexé d ' avoir été mis à l ' écart du processus de la normalisation Iran / USA. Washington ne tient plus compte de ses points de vue sur ce dossier et il trouve cette mise à l ' écart choquante. A l ' intérieur de l ' Arabie saoudite, il fait cependant pluie et beau temps et les saoudiens sont de plus en plus inquiets de la tournure anti iranienne que prennent ses politiques et ses décisions " " Bandar n ' aurait jamais accepté que le nouveau président iranien se rende en Arabie saoudite et s ' il appartenait à lui d ' en décider, il n ' aurait hésiter à annuler la visite. Mais le roi n ' acceptera jamais que son invitation soit révoquée et que son projet pour un retour à la normale avec l ' Iran tombe à l ' eau "