Dans des conditions où la Coalition nationale syrienne constitue un taux infime des groupes de l’opposition, la publication d’un nouveau communiqué montre comment les démarches internationales pour former un nouveau gouvernement militaire à la place de celui de Bachar Assad ont été sans résultat.
Ce communiqué est « un échec catastrophique» pour la Coalition nationale syrienne et sa branche armée. Plus de cent mille personnes ont été tuées et deux millions d’autres mises en errance, durant ces deux ans et demi, depuis l’éclatement de la crise syrienne. Au début de la semaine passée, d’autres milices opposées au gouvernement syrien dont le Front al - Nosra, ont annoncé qu’elles ne reconnaissaient pas la Coalition nationale syrienne.