Le vendredi ۲۷ septembre, des milliers de Bahreïnis sont descendus dans la rue afin de réclamer la libération des prisonniers politiques.
Ils étaient des milliers, les Bahreïnis à prendre part à une manifestation anti - régime où ils ont réclamé la relaxe des prisonniers politiques et les réformes démocratiques. Les protestataires ont condamné haut et fort la répression violente des manifestations pacifiques déclarant que les pressions et les répressions allaient encourager de plus en plus les Bahreïnis à œuvrer pour concrétiser les objectifs de la révolution. Les manifestants ont aussi plaidé pour la formation d’un parlement indépendant ayant le pouvoir d’adopter des lois. Ils ont demandé au régime des Ale Khalifa de mettre fin au modèle tribalisme dans la gestion du pays. Le Cheikh Issa Qassem, éminent dignitaire religieux, et le Cheikh Ali Salman, secrétaire général de Wefaq, ont été aussi présents dans ladite manifestation.