Le président iranien Hassan Rohani a assuré mardi à la tribune de l ' ONU que son pays ne représentait absolument pas une menace pour le monde, appelant Barack Obama à ignorer les va - t - en - guerre et à privilégier la négociation.
Si(les Etats - Unis) évitent de suivre les intérêts à court terme des groupes de pression pro - guerre, nous pouvons trouver un cadre dans lequel gérer nos différences, a - t - il déclaré lors de son discours devant l ' assemblée générale de l ' ONU, quelques heures après celui de son homologue américain. La république islamique d ' Iran agira de manière responsable concernant la sécurité régionale et internationale, a poursuivi M. Rohani dans ce qui constitue sa première grande sortie internationale depuis son élection le ۱٤ juin. le nouveau président iranien a aussi dénoncé avec virulence les sanctions dont son pays fait l ' objet. L ' Iran est prêt à coopérer(…) de manière bilatérale et multilatérale avec d ' autres acteurs responsables, a poursuivi M. Rohani, qui a une nouvelle fois affirmé que son pays entendait utiliser l ' énergie nucléaire à des fins exclusivement pacifiques. Les armes nucléaires et les autres armes de destruction massive n ' ont pas leur place dans la doctrine de défense iranienne et sont en contradiction avec nos convictions religieuses et éthiques fondamentales, a - t - il poursuivi. Nous défendons la paix basée sur la démocratie et le bulletin de vote partout dans le monde, y compris en Syrie et au Bahreïn et dans d ' autres pays de la région, a poursuivi M Rohani. Il n ' y a pas de solutions violentes aux crises du monde, a - t - il ajouté, dénonçant sans détours le recours aux drones dans la stratégie anti - terroriste américaine. Qualifiant le terrorisme de fléau violent, il a estimé que l ' utilisation de drones contre des innocents au nom de la lutte contre le terrorisme devrait aussi être condamnée.