Le représentant permanent de la Russie, à l’OTAN, appelle à une stratégie de contrôle international sur les armements chimiques, en Syrie.
Le Russe, Alexandre Grouchko, a indiqué, mardi, qu’un certain nombre de pays membres de l’Alliance atlantique se sont dits prêts à fournir les moyens de ce contrôle international des armements chimiques. «La Russie s’est dite prête à assumer cette responsabilité», a fait savoir le représentant de la Russie, auprès de l’OTAN, qui avait plaidé, lundi, lors d’une conférence, à Rome, sur les coopérations russo - européennes, pour le contrôle international sur les armements chimiques de la Syrie, en tant qu’issue pacifique à cette affaire.