L ' équipe des Nations Unies chargées de déterminer si des armes chimiques ont été utilisées en Syrie sera de retour mercredi dans le pays pour y poursuivre son enquête sur les allégations, notamment un incident qui se serait produit le ۱۹ mars à Khan al - Asal, a indiqué mardi Martin Nesirky, porte - parole de l ' ONU.
Ayant à sa tête le scientifique suédois Ake Sellström, l ' équipe a été établie en mars dernier par le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki - moon. A noter que bénéficiant de l ' assistance d ' experts de l ' Organisation mondiale de la Santé(OMS) et de l ' Organisation pour l ' interdiction des armes chimiques(OIAC), l ' équipe a pu se rendre en août dernier en Syrie, où elle a réuni " des preuves claires et convaincantes " de l ' utilisation du gaz sarin lors d ' un incident, le ۲۱ août, à la Ghouta, en banlieue de Damas, où des centaines de personnes auraient trouvé la mort. Au cours des dernières semaines, la Syrie a adhéré à la Convention sur les armes chimiques. L ' OIAC n ' a pas à ce jour partagé avec l ' équipe d ' enquête de l ' ONU les informations dont elle dispose au sujet des stocks d ' armes chimiques en Syrie, a noté le porte - parole du secrétaire général.