Le vice - ministre des Affaires étrangères Sergueï Riabkov, a réitéré qu ' il n ' était " pas question d ' adopter une résolution au Conseil de sécurité sous chapitre VII, ni d ' application automatique de sanctions ou encore moins de recours à la force ".
Et d’ajouter: le chapitre VII de la charte de l ' ONU pouvait seulement être " mentionné " dans une résolution sur la Syrie, mais il ne pouvait y avoir d ' automatisme dans le recours à la force. " Le chapitre VII ne peut être mentionné que comme un élément de l ' éventail de mesures " en cas de non - respect des engagements pris, a expliqué M. Riabkov, cité par Interfax. " La résolution du Conseil de sécurité de l ' ONU est vouée à appuyer les décisions du conseil exécutif de l ' Organisation pour l ' interdiction des armes chimiques ", a également souligné le diplomate russe. Par ailleurs, le vice - ministre russe a affirmé mardi que les inspecteurs de l ' ONU sur les armes chimiques allaient revenir en Syrie mercredi. " Nous sommes satisfaits que nos appels insistants à faire revenir les inspecteurs de l ' ONU aient été entendus. Le groupe d ' inspecteurs de l ' ONU part pour Damas demain, ۲۵ septembre ", a déclaré M. Riabkov.