Le président iranien est arrivé à New York où il doit prononcer un discours lors de la séance de mardi à l ' Assemblée générale.
Avant de quitter Téhéran, M. Rohani a déclaré aux journalistes qu ' il avait l ' intention de présenter au monde la " vraie image " des Iraniens. " Nous allons essayer de faire entendre au monde la voix et le message de la nation iranienne et de dire que ce pays est opposé à toute violence et à l ' extrémisme, surtout dans le monde d ' aujourd ' hui ", a déclaré M. Rohani, cité par la presse. " La nation iranienne est considérée comme le centre de la stabilité de la région et a toujours recherché la paix pour la région ", a - t - il ajouté. En ce qui concerne les sanctions imposées par les pays occidentaux à l ' Iran concernant son programme nucléaire, le chef de l ' Etat a déclaré que lui et sa délégation vont " faire savoir que l ' imposition de sanctions est une solution inacceptable et que ceux qui ont choisi cette voie ne parviendront pas à leurs objectifs ". Le dirigeant iranien a déclaré que son pays souhaite que les évolutions se fassent dans le cadre du droit international, mais que l ' Iran est injustement soumis à des pressions politiques et économiques, toujours selon la presse. Dimanche, M. Rohani a appelé les pays occidentaux à accepter le droit de l ' Iran à produire de l ' uranium enrichi, réitérant que son pays n ' a pas l ' intention de développer des armes de destruction massive et que l ' objectif est de favoriser le développement social et économique. " Les activités d ' enrichissement en Iran, dans le respect des règles et conventions internationales, doivent êtres approuvées " par les puissances occidentales, a déclaré M. Rohani. Le président a également réaffirmé la position défendue depuis longtemps par l ' Iran selon laquelle l ' enrichissement d ' uranium est un " droit inaliénable " du pays. " L ' Iran est prêt à entamer un dialogue avec l ' Occident à condition qu ' il n ' y ait aucun prérequis pour les négociations ", a - t - il ajouté. " Les négociations doivent reposer sur une relation d ' égal à égal et de respect mutuel(…) et doivent reconnaître tous les droits des Iraniens, y compris le droit au nucléaire et à l ' enrichissement ", a - t - il ajouté. M. Rohani avait déjà indiqué que sous son administration l ' Iran " interagira de façon constructive " et " sérieuse " avec le monde, en particulier avec les pays occidentaux, et que le pays sera " plus transparent " sur ses activités nucléaires. En réponse, les pays occidentaux avaient accueilli avec prudence les appels de l ' Iran à un engagement et avaient demandé à la République islamique de tenir compte des préoccupations du monde quant à son programme nucléaire jugé sensible. Le nouveau gouvernement iranien et les grandes puissances mondiales ont manifesté leur intérêt pour reprendre les négociations nucléaires suite à la dernière série de pourparlers qui s ' est tenue en avril à Almaty, au Kazakhstan, et qui n ' avait donné aucun résultat tangible.