C’est fait. La descente aux enfers des Frères argent se poursuit.
Les forces de l’ordre représentées par le nouveau pouvoir égyptien poursuivent leur offensive contre les forces du désordre représentées par les Frères " argent " musulmans. Malgré les menaces desÉtats - Unis, Mohammed Morsi est toujours en prison et il a pu parler à sa famille la semaine dernière.Un tribunal égyptien a ordonné hier, lundi, l’interdiction de la confrérie des Frères musulmans et la confiscation de leurs biens. Le nouveau pouvoir égyptien va désormais gérer leurs écoles, leurs hôpitaux, et leurs organisations caritatives ainsi que d’autres institutions sociales qui prônaient la discrimination à l’égard des non - musulmans, avec l’espoir de conquérir le pouvoir par la fraude et la falsification. Heureusement, ils ont été incapables de diriger l’Égypte. Il leur restera la seule chose qu’ils savent faire: le terrorisme mais, ils seront, j’en suis sûr, éradiqué comme en Algérie. L’Égypte a besoin de retrouver la sérénité et de pouvoir vivre de son tourisme, dans la paix, pour ne plus dépendre des Etats - Unis, pays qui les tient sous perfusion. En effet, les Etats - Unis, en finançant, d’une part, les Frères musulmans, et d’autre part, l’armée égyptienne, tentait de créer un équilibre, pour que les deux forces puissent se discuter le leadership local. Une dissolution, pour l’instant, et nous espérons, ici, définitivement, les forces militaires ont pris le dessus pour longtemps voire à jamais. Ce serait bien pour une Égypte apaisée et débarassé de ses / ces monstres.