Alors que la presse occidentale spécule sur une " possible " rencontre Rohani / Obama à New York et que certains analyses vont jusqu ' à prévoir un dégel "
des relations figées Iran / Etats - Unis au bout de ۳٤ ans de méfiance et de haine mutuelle, Reuters commente une information qui mérite d ' être prise au sérieux. Consécutivement aux messages d ' ouverture et de sympathie de la Maison Blanche en direction de Téhéran, celle - ci est entré en contact avec les autorités israéliennes pour les assurer sur son inflexibilité au sujet du nucléaire iranien. " C ' est une diplomatie parallèle: la Maison Blanche se montre ouverte envers l ' Iran tout en affirmant au terme des contacts secrets avec les israéliens son refus d ' une levée des sanctions anti iraniennes à moins que les iraniens franchissent des pas concrets dans leur dossier nucléaire. " L ' information de Reuters constitue selon certains analystes un geste d ' apaisement US en direction de Tel - Aviv qui est " terrorisé à l ' idée de voir l ' Iran et les Etats - Unis normaliser leurs liens ". Foxnews se place d ' ailleurs sur le même terrain: " certes les Américains et leurs alliés cherchent à trouver une réponse adéquate aux signaux positifs envoyés par l ' Iran mais cette réponse ne concernera sans doute pas une levée ou même un allègement des sanctions car les récentes déclarations de Téhéran ne touchent pas son nucléaire. Israël n ' a donc rien à craindre. " Fox ajoute: " le nucléaire iranien sera abordé de façon séreuse au cours d ' une rencontre entre Fabius et Zarif enn marge de l ' AG de l ' Onu. ". " D ' ici là les occidentaux espèrent pouvoir se mettre d ' accord sur un paquet de proposition nouveau, un paquet qui remplacerait les mesures incitatives mises en avant au mois de février à Almaty. Ce paquet, selon les diplomates contiendrait l ' appel à la suspension de l ' enrichissement, de nouvelles inspections aux sites iraniens, accord sur l ' enrichissement à un taux précis …, dit la chaine tout en ajoutant: " En tout cas Obama voit à travers les sanctions un levier de pression et n ' a pas envie de les réduire "!! Alors, les Iraniens ne font - ils pas preuve d ' une certaine simplicité quand ils croient Obama décidé à lever au moins de façon partielle ses sanctions? LeFinancial Timesfournit peut - être la réponse la plus réaliste: " " certes le langage et la position iraniens semblent changés et ce changement a créé une occasion en or pour Obama, une occasion qui risque aussi de se transformer en un véritable piège: Obama a dit être prêt à en découdre avec l ' Iran pour empêcher la fabrication de sa bombe mais il souhaite en même temps empêcher l ' éclatement d ' une nouvelle guerre. Cette conteradictuon risque lui porter un nouveau coup tout comme le cas syrien. D ' autant que pour toute retrouvaille avec l ' Iran, Obama devra vaincre à la fois la méfiace d ' Israël et celle d ' un congrès acquis dans sa quasi - totalité à la cause israélienne "! Alors, l ' accord Iran / USA.. une illusion?