La chancelière allemande a salué la proposition du président iranien sur la médiation dans la crise syrienne.
La chancelière allemande, Angela Merkel, a salué, vendredi, la proposition du président iranien, Hassan Rohani, quant à une médiation dans la crise syrienne, proposition évoquée dans une note paru dans leWashington Post. Dans une note, publiée vendredi dans leWashington Post, le président de la RII, Hassan Rohani, avait souligné que l’Iran pourrait jouer un rôle de médiateur entre le président syrien, Bachar Assad, et ses opposants. Steffen Sievert, porte - parole du gouvernement allemand, a réagi à la proposition de monsieur Rohani en déclarant que Berlin saluerait toutes les propositions qui auraient un impact positif sur la crise syrienne. De son côté, la chancelière allemande, Angela Merkel, a rendu hommage à la politique modérée adoptée par le Président Rohani en lui demandant de poursuivre cette approche.