le président russe qui s ' exprimait devant la conférence internationale de Valdaï a annoncé les lignes rouges de son gouvernement à ne pas franchir: Poutine a affirmé que l ' arsenal chimique syrien s ' est constitué en réaction à l ' arsenal atomique d ' Israël avant de préciser:
" la souveraineté, l ' intégrité territoriale de la Russie de même que son indépendance politique sont non négociables et constituent les lignes rouge de notre gouvernement que personne ne peut franchir " " tout ce qui touche la communauté internationale devra être décidé de façon collective. Aucune partie n ' a le droit d ' en faire son exclusivité; ce qui renforce la nécessité d ' un soutien plus efficace aux lois internationales.
Poutine est revenu sur l ' arme chimique syrienne: " l ' arsenal chimique syrien s ' est constitué en réaction à la puissance atomique d ' Israël. La Russie croit que l ' usage d ' arme chimique a Ghouta a été une provocation bien préméditée.. la région est bondée de vieilles armes sovétiques et en ce sens il est facile de trouver une roquette, un missile avec des inscriptions russes la dessus " Poutine a affirmé ne pas être sûr du succès du plan du désarmement chimique de la Syrie: " certes des pas positifs ont été franchis en ce sens, Damas est membre de la convention internationale désormais et elle s ' estime lié par son engagement " " le recours à la force contre la Syrie ne peut se décider au congrès. c ' est au conseil de sécurité de se prononcer et en tout cas la guerre n ' est pas unn remède global pour les défis que notre monde est censé relever ".