Le compte à rebours en vue de la présidentielle d ' avril en Afghanistan a commencé lundi avec l ' ouverture des candidatures à la succession de Hamid Karzaï, dans un scrutin qui fait figure de test pour un pays en guerre depuis ۱۲ ans
Cette journée a toutefois été assombrie par la mort de la femme la plus gradée de la police du Helmand, province instable et fief taliban dans le sud du pays, qui avait été la cible dimanche de tirs par des hommes armés à moto. L ' assassinat de Nigar, ۳۸ ans et mère de deux enfants, est le dernier en date contre des femmes cadres dans la fragile fonction publique afghane endeuillée par des attaques à répétition des talibans qui ont déjà annoncé leur boycottage des élections. La présidentielle, qui doit marquer la première transition démocratique en Afghanistan, aura lieu le ۵ avril dans un contexte d ' incertitudes alimenté par l ' instabilité persistante dans le pays et le départ prévu fin ۲۰۱٤ de la majorité des ۸۷ ۰۰۰ soldats de l ' OTAN. Elle désignera le successeur de Hamid Karzaï, seul homme à avoir dirigé le pays depuis la chute du régime des talibans, chassés en ۲۰۰۱ par une coalition militaire menée par les États - Unis.