Le président américain Barack Obama ne veut pas rencontrer avec son homologue iranien, Hassan Rohani, dans le cadre de l'Assemblée générale des Nations Unies qui se tiendra la semaine prochaine à New York, et a déclaré dimanche la Maison Blanche. "Actuellement, il n'y a pas de plans pour le président (Obama) et le président Rohani pour répondre à l'Assemblée générale", a déclaré le porte-parole du Conseil national de sécurité Bernadette Meehan dans un courriel envoyé au journal américain The Hill. "Comme nous l'avons dit, nous espérons que ce nouveau gouvernement iranien participe substantiellement afin de parvenir à une solution diplomatique qui répond pleinement aux préoccupations de la communauté internationale sur le programme nucléaire de l'Iran", a déclaré Meehan. "Nous restons prêts à aider le gouvernement du Rohani, sur la base du respect mutuel de parvenir à une solution pacifique à la question nucléaire", a-t-il ajouté. Le déni est venu un jour après que le président américain Barack Obama, a révélé dans une interview qui a été contacté par des lettres au président iranien, Hassan Rohani. Cette annonce a été faite par le porteur américain lors d'une interview avec la chaîne américaine ABC, où il a dit qu'il n'a pas parlé directement avec Rohani, mais seulement échangé des lettres. Obama a également ajouté que le cas de la Syrie a montré que le problème nucléaire de la nation perse pourrait être résolu diplomatiquement.