Les experts des Nations unies constatent depuis juillet dernier sur le territoire syrien une hausse des crimes de guerre perpétrés par les rebelles et des mercenaires étrangers combattant à leurs côtés, rapportent lundi les médias internationaux se référant au rapport des enquêteurs de l'Onu."Dans le nord de la Syrie, il y a eu une brusque augmentation des crimes et des violations des droits de l'homme commis par des groupes extrémistes armés antigouvernementaux qui opèrent aux côtés de djihadistes venus de l'étranger", a déclaré devant le Conseil des droits de l'homme (CDH) de l'Onu à Genève Paulo Pinheiro, chef de l'équipe onusienne chargée de faire un rapport sur les crimes de guerre en Syrie.Depuis mars 2011, la Syrie est en proie à un conflit sanglant entre les autorités et l'opposition qui aurait déjà fait environ 100.000 morts. Damas déclare faire face à la résistance de commandos bien armés et entraînés, soutenus depuis l'étranger.