La Russie a mis en garde, lundi, contre une résolution prévoyant des menaces contre la Syrie qui ferait échouer le processus de paix, au moment où la France, les Etats-Unis et la Grande Bretagne se prononçaient pour un texte très contraignant, rapporte les sources d’information. Lavrov a ajouté que son pays était opposé à la proposition des Etats occidentaux, en vue de l’adoption d’une résolution très contraignante et prévoyant des menaces contre la Syrie, dont le recours à la force, à son encontre, et qu’il souhaitait, toujours, le règlement dialogué de l’affaire syrienne.