Selon Al Qods al Arabi , le chef du renseignement saoudien vient de se rebdre en visite secrète en Jordanie où il a rencontré le vice ministre jordanien de la défense en vue de "davanatge de coordinations sécuritaires de part et d'autre". " La réunion a eu lieu en présence d'experts en sécurité et de renseignement dans un grand hôtel d'Amman et Bandar Sultan a également rencontré un haut responsable jordanien" les relations entre Riyad et Amman se sont renforcés ces dernières semaines dans la foulée de la décision US,, désormais écartée, d'une action militaire contre la Syrie : " cet approchement se manifeste mieux quand on pense que le ministre jordanien des AE et son homologue saoudien Fayçal se rendent à bord d'un même véhicule à l'Elysée" vendredi dernier, les ministres des AE jordanien, émirati et saoudien ont été reçus par le locataire de l'Elysée, François Hollande et ils se sont entretenus de la Syrie. les quatre parties ont annoncé dans un communqiéu publié à l'issu de leur rencontre qu'ils avaient l'intention d'intensifier leur aide à destination " des rebelles syriens" , ce qui revient à dire que face à l'échec de l'option militaire, la France et ses alliés golfiens entendent donner un coup de pouce aux terroristes de façon à ce qu'ils puissent élargir leur action en Syrie. Au cours de sa visite secrète en Jordanie, Bandar Sultan s'est fait accompagner par son frère et minsitre de la Défense, Prince Salman. selon Al Qods al Arabi qui cite des sources jordaniennes , " le jeune ministre Salman a évoqué en Jordanie une aide spéciale destinée à construire des bases d'entrainement, ce qui l'a poussé à visiter d'ailleurs une base de l'armée de l'Air jordanienne dans le nord de la Jordanie, près des frontières avec la Syrie" Selon le journal, "les relations économiques entre l'Arabie saoudite et la Jordanie ne vont toutefois pas croissant, Riyad ayant refusé jusqu'ici d'honorer ses engagements financiers à l'égard de la Jordanie . le premier ministre jordanien Abdellah Al Nassour l'a d'ailleurs rappelé il y a quelques jours nons sans amertume : la Jordanie a payé trop cher la sécurisation des frontières avec l'Arabie saoudite " ce qui fait allusion au refus de Riyad de respecter ses engagements d'aide financière à l'égard d'Amman" . la visite secrète de Bandar en Jordanie pourrait s'inscrire dans le sens du récent échec de Riyad à déclencher une action militaire US contre la Syrie . le chef du renseignement saoudien n'en revient pas et il a juré d'endeuiller " les mères chiites libanaises". les semaines à venir pourront donc voir les attentats anti chiite se multiplier contre le Hezbollah . l'intensification de l'action des terroristes takfiris en Syrie est une autre perspective s'ouvre après la visite de Bandar.