La Syrie a appelé dimanche à une " victoire " de l’accord américano-russe pour mettre ses armes chimiques sous surveillance internationale et s'engage à respecter tout accord international. C'est une victoire pour le pays, car il vous permet de sortir d'une crise et éviter une guerre dont les dimensions auraient été difficiles à prédire, pour retirer le prétexte dont ils ont besoin ceux qui voulaient faire la guerre, a déclaré le ministre syrien de la Réconciliation nationale Ali Haidar. Par ailleurs, le ministre syrien de l’Information, Omran al- Zubi, dans un discours à la britannique ITN diffuseur, a déclaré que la Syrie accepte le plan de la Russie et s'engage à respecter quoi que ce soit approuvé par l'Organisation des Nations Unies (ONU). La Syrie a déjà montré les années précédentes respecte ses engagements internationaux et a maintenant entamé les préparatifs de coopérer avec l'ONU et mettre ses armes chimiques sous surveillance internationale, a déclaré Al- Zubi. Ces remarques sont intervenues après que le Secrétaire d'État des États-Unis, John Kerry, et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, le samedi a conclu une entente sur les armes chimiques en Syrie, après trois jours de pourparlers à Genève, Suisse. Selon l'accord, Damas a une semaine pour soumettre une liste de ses armes chimiques aux inspecteurs internationaux. De nombreuses organisations multinationales sont félicitées du pacte entre Washington et Moscou, à savoir l'ONU, l’Union européenne (UE), la Ligue arabe (LA) et l'Organisation du Traité Atlantique Nord (OTAN).