La Russie et les Etats-Unis pourraient interpréter différemment l'accord sur le démantèlement des armes chimiques en Syrie conclu samedi à Genève par les chefs de la diplomatie des deux pays, a mis en garde dimanche un influent parlementaire russe.La question principale qui se pose maintenant est de voir si le règlement syrien ne deviendra pas l'objet d'interprétations différentes voire opposées aux Etats-Unis et en Russie, comme c'était le cas dans le passé, a déclaré Alexeï Pouchkov, chef de la commission des affaires étrangères de la Douma (chambre basse du Parlement russe) à l'agence Interfax.