Une organisation musulmane a demandé au gouvernement fédéral vendredi d'expliquer les critères sur lesquels il se basait pour décider de laisser entrer ou non au pays des conférenciers étrangers controversés, en prévision de l'arrivée en sol canadien de deux blogueurs conservateurs américains. Le directeur général du Conseil national des musulmans canadiens, Ihsaan Gardee, s'inquiète de voir Pamela Geller et Robert Spencer tenir des propos haineux et inexacts au sujet de l'islam lorsqu'ils prendront la parole dans la région de Toronto mardi soir prochain. Le Conseil a tenté en vain de convaincre la direction de l'hôtel où doit avoir lieu la conférence d'annuler l'événement, qui est organisé par la Ligue de défense juive du Canada et qui porte sur «les dangers de l'extrémisme musulman et de la complaisance occidentale».