alors que les négociations Lavrov/Kerry à Genève entrent dans leur second jour et que les sources proches parlent de très âpres pourparlers, le département d'état se remet à menacer la Syrie tout en réitérant ses allégations anti syrienne. selon Geaorge Little , le porte parole du Pentagone, " le régime Assad est coupable d'usage d'armes chimiques le 21 aôut contre la banlieue de Damas " " plus de trente pays du monde en accuse la Syrie, seule la Russie pointe de doigt l'opposition , a dit Little allant à rebour des documents et des preuves irréfutables qui plaident tous en défaveur des terroristes dit "rebelles" !! la Russie s'est félicité de l'adhésion de la Syrie au traité de non prolifération . et la réaction du pentagone? " Washington n'a pas renoncé à l'option militaire et il va sans dire qu'Assad n'a aucune place dans l'avenir de la Syrie . la Syrie a 30 jours pour satisfaire les exigences de la communauté internationale en matière de désarmement chimique " a-t-il poursuivi, menaçant .