Le dirigeant du parti « Hezbollah irakien » et fondateur de « l’armée de Mokhtar », Watheq el-Battat a menacé de frapper les intérêts américains dans la région, en cas de frappe étrangère contre la Syrie. Dans une déclaration au journal panarabe as-Sharq el-Awsat, el-Battat a dit que son parti et l’Iran « partent de la même base, celle du rejet d’une offensive américaine contre la Syrie ». A la question de savoir la nature de la menace de ce parti irakien et s’il existe une coordination avec l’Iran, el-Battat a répondu : « Tous les intérêts des Etats-Unis et leurs bases dans les pays du Golfe et ailleurs seront des cibles potentielles pour notre parti tout comme pour d’autres brigades islamiques telles que « les brigades de Tharollah » (La vengeance de Dieu : ndlr), et « le jour promis » du courant Assadr, et j’assure qu’Israël fera partie de nos cibles ».