Karim Benzema a livré une nouvelle prestation insipide en Géorgie (0-0) et porté à 1217 le nombre de minutes sans marquer sous le maillot tricolore. Conscient d'avoir à nouveau loupé le coche, l'attaquant des Bleus ne s'est pas défilé devant les journalistes présents en zone mixte. 1155+62=1217. Le compte est bon. Le rendement de Karim Benzemasous le maillot frappé du coq l’est nettement moins. Vendredi, en Géorgie, le buteur madrilène n’a rien montré, si ce n’est du déchet dans le jeu, de l’imprécision dans les transmissions, des contrôles de balles approximatifs et un manque de mobilité récurrent. Le buteur madrilène n’a d’ailleurs eu que deux timides occasions à se mettre sous la dent. Il a d’abord eu l’opportunité de débloquer le tableau d’affichage à la demi - heure de jeu sur une frappe croisée(۲۹e) mais a vu sa tentative repoussée par le portier géorgien. Sa tête dévissée à l ' heure de jeu(٦۰e) a sonné la fin de son calvaire, remplacé parAndré - Pierre Gignacdeux minutes plus tard(٦۲e). Et le buteur duReal Madrid, en réussite en Liga depuis le début des hostilités avec deux buts inscrits en trois matches, d’avoir rejoint le banc tricolore la tête basse, le cœur lourd, avant de se présenter devant la presse vingt minutes plus tard, un brin fataliste… mais bien décidé à assumer et à ne pas se défiler." Je sais quand je suis bon, je sais quand je ne suis pas bon. Ce soir, je n’ai pas été terrible, même si je me suis battu et que j ' ai essayé. Je sais que je peux beaucoup mieux faire ", a dans un premier temps réagi l’artificier des Bleus avant d’évoquer le rendement collectif de l’équipe." On a été trop concentré au milieu. On aurait dû plus passer sur les côtés. A la fin, on l’a fait et on s’est créé plus d’occasions. Ça ne sert à rien d’être inquiet, même si ça fait un moment qu’on ne marque pas. On fait de belles actions, mais on ne marque pas. On va continuer à travailler en espérant qu’on marquera au prochain match ". Reste à savoir si Didier Deschamps, qui a toujours maintenu sa confiance envers son poulain malgré sa période de disette, mais qui n’a daigné lui adresser un regard au moment de sa sortie à l’heure de jeu, lui offrira une nouvelle opportunité de se révolter, mardi, face à la Biélorussie. Ou s’il osera remettre en cause sa hiérarchie et placer le buteur merengue sur le banc de touche.