Le directeur de l'Organisation de l'Energie Atomique d'Iran (OEAI), Ali Akbar Salehi, a réaffirmé la volonté de vendredi de Téhéran pour surmonter les inquiétudes de l'Occident sur son approche du programme d'énergie nucléaire étant fondée sur «gagnant-gagnant». "Malgré les soupçons des puissances occidentales sur les activités nucléaires de l'Iran sont irréelles, nous sommes prêts à résoudre les problèmes dans ce domaine dans le cadre du droit international", a-t-il dit. "Nous espérons que comme une mesure réciproque, notre homologue reconnaître les droits nucléaires de l'Iran selon les normes spécifiées dans le Traité de Non Prolifération (TNP) et le Statut de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA)," a-t-il précisé. Le directeur OEIA a expliqué que son organisation va prendre la responsabilité du dialogue technique entre l'Iran et l'Agence au cours de la prochaine série de pourparlers entre les deux parties, prévue pour le 27 du mois en cours à Vienne, capitale de l'Autriche.