La République islamique d’Iran ne permettra jamais que le régime israélien pour couvrir les crimes commis contre le peuple palestinien opprimé ", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Iran Mohammad Javad Zarif. Iran ne s'est jamais opposé à la religion juive, a rappelé Zarif, qui a expliqué que le pays perse abrite une minorité juive, qui est représenté à l'Assemblée consultative islamique d'Iran. "L'Iran est opposé au sionisme et ne permet pas ce petit groupe que les abus sur des faits historiques, couvrir leurs crimes par les citoyens palestiniens et dans leur propagande, présente l'Iran comme un pays de guerre et contre le judaïsme ", a-t-il poursuivi. "Le judaïsme est une religion divine, selon des principes religieux et de la Constitution de l'Iran, doit être respectée par tout le monde ", a déclaré Zarif, ajoutant plus tard que "la République islamique d’Iran n'a jamais considéré que le sionisme vient du judaïsme”.