Le mouvement du Hamas a confirmé son refus à la fermeture de la mosquée d'Ibrahimi en Hébron par l'occupation israélienne, considérant que cela est un crime raciste ne peut pas supprimer ses monuments islamiques. En commentaire à l'annonce de l'occupation israélienne de fermer la mosquée bénie d'Ibrahimi, aujourd'hui jeudi et demain vendredi, le mouvement a déclaré dans un communiqué: "Nous confirmons notre refus complet aux répressions israéliennes racistes contre la mosquée d'Ibrahimi dans la ville d'Hébron et considérons que cela est une violation flagrante des religions et des chartes internationales". " Ces mesures ne peuvent pas imposer le fait accompli sur un lieu historique qui restera purement islamique, malgré toutes les tentatives sionistes visant à supprimer les monuments et falsifier les vérités", a-t-il également insisté. Le mouvement a ajouté dans son communiqué: "Nous avertissons l'occupations des conséquences négatives de ces crimes continus contre le peuple palestiniens et ses monuments islamiques pour confirmer que l'occupation et ses colons extrémistes n'auront pas un lieu sur nos territoires ou une telle partie de nos lieux saints, et que les Palestiniens s'attacheront à leurs principes et défendrons leurs droits jusqu'à la libération et le retour".