John Boehner, le président républicain de la Chambre des représentants américains, a refusé de rencontrer une délégation parlementaire russe pour discuter de la Syrie. La Russie avait annoncé le 2 septembre l'envoi d'une telle délégation dans l'espoir de peser sur le débat en cours au Congrès sur l'opportunité de lancer ou non une action militaire contre le régime syrien, accusé par Washington d'avoir lancé une attaque chimique contre sa population. Moscou s'oppose fermement à une un telle intervention militaire. « Nous aimerions nous adresser au Sénat et au Congrès pour dialoguer directement avec eux », avant le 9 septembre, date de la rentrée du Congrès, avait déclaré lundi Valentina Matvienko, présidente du Conseil de la Fédération de Russie. Le président américain Barack Obama a finalement décidé d'attendre le feu vert du Congrès avant de décider ou non de lancer des frappes en Syrie.