L’ingérence étrangère et l’escalade du terrorisme sont à l’origine des crises et des problèmes sévissant au Moyen-Orient, notamment en Syrie, a estimé le président Hassan Rohani. Tenant compte de la situation précaire dans la région, l’examen des questions d’ordre politique étrangère constituent les enjeux auxquels la RII est confrontée, a affirmé, aujourd’hui, mercredi, Hassan Rohani, lors de la 14ème réunion officielle de la 4ème Assemblée des experts, selon l’ISNA. Les ingérences étrangères en Syrie sont à l’origine des problèmes de la Syrie, ce alors qu’il revient au peuple syrien de décider de son sort, a ajouté Rohani avant de préciser : la stabilité et la sécurité de la Syrie revêtent une importance toute particulière pour la RII. « Les nations occidentales sont conscientes des répercussions de la guerre au Moyen- Orient, elles savent bien qu’elle est très destructrice pour toutes les nations, a-t-il indiqué en allusion aux problèmes auxquels sont confrontés les hommes d’Etat occidentaux dont américains et britanniques pour lancer une attaque contre la Syrie et au tollé général contre la guerre dans ces pays. Toute action contre la Syrie porterait non seulement préjudice à la région mais aussi serait au détriment des alliés des Etats-Unis et ne profitera à personne, a souligné, le président Hassan Rohani.