Le ministre des Affaires étrangères libanais Adnan Mansour, a déclaré mardi qu'une intervention militaire contre la Syrie aurait «impact négatif» sur la région. Dans une interview avec la station de radio ''La Voz del Pueblo " Mansur a déclaré une ''guerre contre la Syrie serait un pas vers la paix et la stabilité. " En ce sens, a averti que si le régime israélien tire profit d'une éventuelle attaque sur la Syrie d'ouvrir un front avec le Mouvement de la résistance islamique au Liban, le Hezbollah dans le sud du pays, le Liban ne restera pas avec les bras croisés “. Il a également ajouté que l'armée et la Résistance aller pour défendre leur pays et c'est un droit inaliénable. Récemment, États-Unis et ses alliés ont menacé de lancer une guerre contre la Syrie, sous le prétexte que le gouvernement de Damas a lancé mercredi une attaque chimique suspecté dans le pays. Toutefois, ces efforts ont été vains, que l'armée syrienne a réussi de nombreux tests qui révèlent les auteurs de la saisine d'assaut terroriste.