Des dizaines de femmes et d’enfants habitant dans la région de Rweiss, dans la banlieue sud de Beyrouth, ont effectué un rassemblement samedi après-midi en solidarité avec les habitants de Tripoli, victimes d’un double attentat terroriste vendredi lors de la prière en commun. Portant des fleurs rouges, les participants au rassemblement ont affirmé que tous les Libanais subissent le même sort et qu’ils doivent tous s’unir en ces moments délicats pour faire face au projet de la division qui sème la terreur et la mort dans les rangs des civils. Une grande bannière noire était placée devant les bâtiments détruits par une explosion à la voiture piégée survenue jeudi dernier. Sur cette bannière était écrit : « De la banlieue Sud blessée à nos frères à Tripoli : vos blessures sont les nôtres ». A noter que les participants à ce rassemblement sont des habitants des immeubles détruits par la forte explosion qui a frappé une zone densément peuplée et une rue commerciale.