La Fondation d'aide humanitaire turque (IHH) a recruté des centaines de salafistes Albanais et après l'entraînement militaire en Turquie, a envoyé en Syrie pour participer à la lutte armée contre le gouvernement de Damas. l' IHH, qui fonctionne sous l'égide des activités de secours et de charité en pleine coordination avec le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, et les groupes extrémistes wahhabites en Arabie Saoudite, a jusqu'ici recruté et déplacé environ 769 albanais salafiste Syrie à se joindre à la soi-disant Armée syrienne libre (ASL). Personnes recrutées par l'IHH ont déménagé à la Turquie par le biais de Tirana, la capitale de l'Albanie, et ont suivi une formation militaire pour officiers à la retraite stationnés à la base militaire américaine dans la province de Hatay Reyhanli, au sud de Turquie. Selon la même source, le dernier de ces groupes recrutés, composé de 90 Albanais, a été transféré le 30 Juin à partir de Tirana à Istanbul sur le vol n ° 1078 de «Turkish Airlines», la compagnie aérienne nationale de la Turquie. Malgré les efforts IHH à recruter des personnes pour les ELS, environ 450 Albanais salafistes ont abandonné cette avant quelques semaines de la guerre et rejoint les groupes liés à Al-Qaïda, en particulier devant Al-Nosra. L'IHH est une des entités turques depuis le début de la crise en Syrie, a joué un rôle très actif dans l'envoi de mercenaires en Syrie via la Turquie. Ankara soutenant ouvertement les groupes armés en lutte contre le gouvernement de Damas et appelle explicitement à la démission du président syrien Bachar al-Assad.