Aucun État ne doit se mettre à genoux", c'est le message du ministre de la Défense et chef de l'armée égyptienne général Abdel Fatah al-Sisi, les disciples de Mohammed Morsi, qui revendiquent le retour du président déchu. Al-Sisi a souligné qu'en Egypte il ya place pour toutes les factions en Egypte et en outre préoccupé présumé face à des forces armées du pays à "chaque goutte de sang égyptien" hangar. Malgré cette «inquiétude», le gouvernement intérimaire de l'Egypte a annoncé dimanche dans un communiqué que le nombre de morts samedi enregistré s'élève à 79, tandis que 549 ont été blessés. «L'honneur de la protection plus grande fierté du peuple doit gouverner l'Egypte", a soutenu Al-Sisi, tandis rejeté l'impassibilité des Forces armées à «la destruction du pays et les menaces à la population."