Le site du principal quotidien américain The Washington Post a été piraté brièvement ce jeudi par l’Armée syrienne électronique, un groupe qui soutient Bachar al-Assad, rapporte le journal. « Certains de nos lecteurs étaient redirigés vers le site de l’Armée syrienne électronique aujourd’hui. La rédaction est en train de résoudre ce problème », explique le quotidien dans une note spéciale. Le fonctionnement du site a été rapidement rétabli. L’Armée syrienne électronique a déjà piraté plusieurs sites des grands médias américains, notamment ceux des agences Reuters et Associated Press, mais aussi celui de la chaîne CBS.