Le ministère iranien des Affaires étrangères a fermement condamné l'attaque a rapporté jeudi au Liban qui a fait au moins 20 morts. Le ministère iranien des Affaires étrangères porte-parole Seyed Abbas Araghchi, a offert ses condoléances aux familles des victimes de cet acte terroriste. Selon Abbas Araghchi, "aucun doute que le peuple libanais à nouveau neutraliser ces complots ourdis par le régime israélien et ses alliés qui se produisent peu de temps avant l'anniversaire de la victoire de la Résistance à la guerre de 33 jours» lancé en 2006 par le régime de Tel-Aviv contre le Liban. Abbas Araghchi assure que l'attaque visait à déstabiliser la sécurité au Liban et créer la discorde entre les différents groupes qui vivent dans ce pays arabe. "Le Hezbollah (Mouvement de la résistance islamique au Liban) joue un rôle crucial dans la défense de l'intégrité territoriale et la souveraineté du Liban. Les Libanais ne permettront jamais une agression à son pays et décevoir les ennemis avec l'unité et la sagesse ", a-t-il ajouté. Au moins 20 personnes ont été tuées et plus de 120 ont été blessés jeudi après-midi après une explosion dans la ville de Zahiyeh, dans la banlieue sud de Beyrouth, la capitale libanaise, et à proximité d'un quartier général du Hezbollah. Selon Reuters agence de nouvelles, un groupe se faisant appeler les Brigades de Aisha, a revendiqué la responsabilité de l'attaque, et a ajouté que son but était Hezbollah. Des sources indiquent que de tels actes terroristes se produisent en réaction au Hezbollah soutenir le gouvernement syrien dans la lutte contre les terroristes qui ont abouti à la reprise de la ville syrienne stratégique d'Al-Quseir en Juin.