Du temps de leur idylle au Real, jamais José Mourinho ne s’était permis de dire du mal de l’autre portugais aussi populaire que lui. Cristiano Ronaldo ? « C’est le meilleur joueur du monde » répétait sans cesse le Mou. Lequel a visiblement changé d’avis depuis qu’il est retourné entraîner Chelsea, si l’on en croitune longue interview donnéeà ESPN. Le «Special One» y revient sur sa carrière d’entraîneur et sur les joueurs qu’il a pu fréquenter, notamment auFC Barcelone, en ۱۹۹۷-۹۸ aux côtés de Bobby Robson. «J ' ai été pour la première fois manager en ۲۰۰۰, mais avant j ' étais assistant dans des grands clubs et avec des grands managers. J ' avais ۳۰ ans et j ' entraînais les meilleurs joueurs du monde, comme Ronaldo, pas celui - là(Cristiano), mais le vrai Ronaldo, le Brésilien.» Prends - ça Cristiano. Et prends ça Florentino Pérez aussi: «J ' ai demandé au club d’acheter Bale la saison dernière mais ce n ' était pas possible. Les chiffres évoqués sont énormes. Bale va devoir prouverqu ' il vaut cet investissement». Le règlement compte, il n’y a que ça de vrai.