Le porte-parole de la diplomatie iranienne a estimé que le nouveau processus de compromis entre l’Autorité palestinienne et le régime sioniste était voué à l’échec en raison que ce processus négligeait les droits fondamentaux du peuple palestinien. Seyyed Abbas Araqtchi a ajouté que le régime Usurpateur est formé sur la base de la guerre et de l’occupation ; son existence en dépend et c’est la raison pour laquelle ce régime est le principal obstacle devant l’application des accords de compromis signé ces dernières années malgré qu’ils soient tous capitulards et en faveur de ce régime factice. Araqtchi a souligné que le nouveau processus de compromis israélo-palestinien qui cherche l’idée de l’échange de terre ne répondra pas certes aux droits fondamentaux du peuple palestinien et non seulement ne facilitera pas le retour des réfugiés, mais au contraire, il augmentera leur nombre. Par ailleurs, Tzipi Livni, ministre de la Justice du régime israélien a déclaré vendredi que le nouveau tour des négociations du compromis se tiendrait la semaine prochaine à Tel-Aviv.